Panier 0
Produit ajouté au panier avec succès
Quantité:
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Taxes 0,00€
Total
Continuer mes achats Commander

Comment entretenir une pipe en bois ?

image détaillée d'une pipe en bois
Tout d’abord les accessoires pour pipes nécessaires et indispensables: Les nettoie-pipes, le reamer, quelques cotons tige, un cure-pipe, alcool à 90°, un chiffon doux.

accessoires utilisés pour l'entretien de la pipe en bois

L’entretien courant

Il conviendra de passer régulièrement un nettoie-pipe dans le tuyau, le trou de tirage et le tuyau pour les débarrasser de l’humidité, de la nicotine et du goudron. La fréquence variera avec le type de tabac fumé. Vous pouvez également tremper le nettoie-pipe dans un peu d’alcool pour un nettoyage plus profond.

L’extérieur de la pipe peut être ciré également avec de la cire d’abeille ou mieux encore la cire Renaissance que l’on trouve facilement (ebay).

cire renaissance, idéale pour entretenir votre pipe en bois

Pour les personnes qui enlèvent l’adaptateur et qui utilisent les filtres 9mm, il est important de ne pas oublier l’intérieur de la mortaise et du tenon (voir coupe de la pipe : parties en rouge) que l’on fera avec un coton tige (trempé ou non dans l’alcool). En effet à cet endroit s’accumule rapidement nicotine et goudron.

Le cure-pipe sert à tasser la braise, déboucher le tuyau et le trou de tirage, et ôter les cendres restantes dans le fourneau. Il peut également permettre de gratter superficiellement le culot se formant dans le fourneau mais il ne sera pas d’une grande efficacité.

Ce nettoyage courant mais nécessaire vous permettra de profiter d’une bonne qualité de fumage.

L’entretien en profondeur

Indispensable quand le culot dans le fourneau est trop important (+1mm). On perd en saveur et la place pour le tabac est rétrécie.

Attention cette opération est très salissante, donc prévoir un endroit adéquate.

Le reamer est l’outil idéal pour réduire (aléser) la couche de culot.

Son utilisation est simple : la molette (2) permet de régler le diamètre des lames (3) au diamètre du fourneau : en tournant dans sens des aiguilles d’une montre, les lames s’écartent...Régler (2) dans un sens ou l’autre afin de pouvoir l’introduire dans le fourneau. Tourner le reamer en prenant celui-ci en (1) pour déculotter, puis re-régler (2) pour gratter plus en profondeur jusqu’à l’épaisseur souhaitée.

reamer pour pipe en bois

Ne jamais gratter complètement le culot. Laisser toujours au minimum 1mm !

Le nettoyage au sel. Cette pratique redonnera une nouvelle jeunesse à votre pipe en bois.

Introduisez une chenillette (nettoie-pipe) dans le tuyau jusqu’au trou de tirage pour le boucher (vous pouvez préalablement la tremper dans de l’alcool).

Remplissez le fourneau de sel (fin ou gros sel).

nettoyage fourneau pipe en bois avec du sel

A l’aide d’une seringue ou d’une pipette laissez tomber quelques gouttes d’alcool sur le sel.

Mouillez sans excès, le sel ne doit pas « nager » dans l’alcool.

Posez votre pipe en équilibre (faire une boule avec du papier aluminium par exemple et enfoncer la pipe dedans) pour ne pas renverser le sel.

Laissez la reposer pendant 24h.

Nettoyer sa pipe avec du sel

A l’issue de cette période le sel sera coloré d’une teinte marron.

Enlevez le sel et la chenillette. Nettoyer et re-nettoyer le tout avec chiffon et nettoie-pipe jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune trace de l’opération.

Laisser votre pipe tranquille pendant 24h ou 48h.

Passé ce temps de repos, elle vous en sera grée et vous procurera à nouveau un plaisir accru.

L’entretien d’une pipe fait partie du plaisir du fumeur de pipe et n’est jamais interprété comme une corvée. Vous conserverez ainsi pendant de longues années vos pipes dans des conditions optimales d’utilisation.


Être rappelé